F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

25 février 2008

Lettre d'infos N°4 de la F.E.A du 25.02.2008

Chers Amis,

I)

Le tournage de la seconde émission s'est produit début février. Nous avons décidé de présenter les interventions de nos invités dans le contexte le plus pertinent possible, en tenant compte de la difficulté que le grand public peut rencontrer devant des apports trop spécialisés, devant un débat trop long. En d'autres termes, nous réfléchissons actuellement sur la manière de présenter ces interventions et de les rendre accessible au grand public non spécialiste.


II)

Attention : la parole de Monsieur Gilles Lorant qui est à l’origine de la divulgation des informations sur l’ONU, a été mise en cause suite à des vérifications sur son parcours professionnel. En conséquence, la plus grande prudence s’impose concernant les déclarations qui ont été faites sur les réunions à l’ONU, auxquelles il aurait participé.

 

Cet article demeure en ligne uniquement à titre documentaire et doit être à présent considéré, comme l'élément d'un scénario fictif dans lequel l'O.N.U envisagerait l'ouverture officielle d'une information grand public sur le sujet des OVNI.


Vous avez probablement entendu parler des réunions à huit clos qui ont été tenues à l’ONU, à New York à partir du 12 février 2008, en présence des représentants de plusieurs pays.

Le compte rendu de la F.E.A :

Pour des raisons strictement professionnelles et par un singulier coup du destin, un membre actif de la F.E.A se trouvait invité à l'ONU à New-York la semaine du 11 février 2008. Cette personne a justement assisté au développement des travaux concernant le sujet des OVNI, après la réunion du 12 février. Ces travaux à l'ONU, ont appelé le développement de conclusions et de débats au cours de trois conférences à huit clos, qui ont eu lieu le 13 et le 14 février, auxquelles notre membre a eu l'honneur et le plaisir d'assister.

Voici un résumé du compte rendu que Monsieur Gilles Lorant, invité aux réunions à bien voulu partager avec nous sur ce qui a été dit à l'ONU de New-York:

Le 12 février, l'US Air Force et la Garde Nationale auraient effectivement présenté un rapport concernant le sujet des OVNI et les conséquences des manifestations sur de nombreuses communautés aux Etats-Unis. Ce rapport étant considéré comme d’intérêt général pour les pays industrialisés, les représentants de plusieurs pays ont été invités à y assister. Ensuite, à la demande de trois sénateurs américains, un cycle de trois réunions s'est déroulé les jours suivants, en présence de quarante représentants de vingt huit pays membres, dont le Vatican (deux nations n'ayant pas envoyé de représentants). Sur ces deux jours, le sujet des OVNI fut abordé durant 1h30 au maximum comme l'une des causes pouvant affecter l'équilibre social d'une nation, considérant la forte probabilité de récession économique, le discours des contactés, des charlatans, de religieux, de certains scientifiques et les prophéties. Les manifestations d'OVNI amplifieraient fortement le risque de troubles sociaux menaçant jusqu'à leur système politique certaines démocraties émergeantes.
Selon Monsieur Gilles Lorant, il fut effectivement discuté de l'ouverture officielle qui devait être envisagée dans l'avenir concernant le traitement public du phénomène OVNI. Une ouverture qui aurait lieu sous deux conditions :

1) D'ici fin 2009, que la paix sociale dans les pays du G8 demeure garantie autour du modèle libéral (version US)

2) D'ici fin 2009, que les manifestations agaçantes de « nos voisins » persistent à travers le monde.

De plus, il fut discuté du positionnement à adopter dans le cas ou une nation non alignée décidait de devancer les pays réunis sur l'officialisation du sujet. L'ambiance était parfaitement sérieuse et selon Monsieur Lorant, les participants étaient même relativement complices, reconnaissants implicitement la présence de « nos voisins » dans notre environnement.

Conclusion :

La suggestion qui a été avancée par l'ONU, aux représentants de 28 nations, au cours de ces échanges, est d'une importance capitale pour la reconnaissance publique du sujet. Le traitement officiel de l'information relative aux OVNI pourrait prendre un tournant décisif à l'échelle internationale, si les circonstances demeurent favorables. Les années à venir pourraient ainsi montrer une évolution surprenante des communications sur le sujet de la part de nos gouvernements.

Posté par mribardiere à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire