F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

10 janvier 2014

Lettre ouverte au Président du CNES

Depuis plus de soixante années, les manifestations ovnis ont fait l’objet de nombreux rapports. Des photos, des vidéos, des traces radars ou sonars, des témoignages de spécialistes dans tous les domaines, y compris les plus stratégiques, n'ont cessé d'indiquer qu’il se produit des évènements insolites dans nos cieux ainsi que dans notre environnement immédiat. Ces manifestations prennent place sur tous les continents, au-dessus de tous les océans. Des vidéos ainsi que les témoignages de certains spationautes démontrent qu’elles se produisent aussi dans l'espace extra-atmosphérique. S’il fallait une preuve de l’authenticité des millions de manifestations, leur nombre à lui seul pourrait constituer un bon début. Mais il existe un autre indice: la grande unicité des descriptions malgré les différences socio-culturelles des témoins.

Devant l’insolite de ces manifestations, les médias alternent leurs positions, tantôt interrogateurs, tantôt moqueurs ou encore moralistes-donneurs de leçons en grands défenseurs de la pensée normale. Ils n’ont pas encore ramené le monde politique sur le juste chemin de la raison. Et, le monde scientifique dans ses œillères, qui s'en prétend des plus hautes expressions, agit de façon pragmatique avec toute l'inertie nécessaire, en protégeant sa bonne fortune qui dépend des commandes passées par l’Etat. En attendant un futur ou s'afficheront des politiques plus courageux devant la pensée dominante et la réalité conventionnelle, le pouvoir scientifique préfère ignorer le sujet et étouffer ses membres rebelles les plus lucides(*) et les plus remuants. Ainsi, la conduite des gouvernements est identique, du moins dans les pays industriels et technologiquement développés : on ignore le sujet et on s’enfonce dans le mensonge.
MR

*Pierre Guerin, Jean Pierre Petit, Michel Bounias...etc.
 

Ci dessous une copie de la lettre ouverte adressée au Président du CNES à Paris

 

Myriam10012014

 Lettre ouverte au Président du CA du CNES

Voir le Fichier : Lettre_ouverte_au_President_du_CA_du_CNES .pdf

Montgeron, le 21 décembre 2013
Lettre ouverte à Monsieur Jean-Yves LE GALL,
Président du Conseil d'Administration du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES)

Objet: Politique du GEIPAN
Monsieur le Président,
Les signataires de la présente lettre ouverte, fortement impliqués à titre personnel ou associatif, dans une étude scientifique transdisciplinaire et épistémologique du phénomène ovni, représentent un large éventail national et international des ovniologues actifs.

Certains d'entre nous ont acquis une expérience de plus de 50 ans dans ce domaine, expérience s'appuyant sur de solides connaissances en physique et en sciences humaines.
Ceci nous amène à nous interroger sur la politique menée par le GEIPAN, organisme placé sous votre autorité au sein du CNES en ce qui concerne notamment les 2 affaires suivantes:

1. La disparition encore inexpliquée à ce jour, de 2 septuagénaires du 10 au 16 novembre de cette année entre Trans-en Provence et le village de Tourettes (Var), septuagénaires retrouvés en Italie, à 500 kilomètres de leur point de départ. L'enquête menée auprès de la Gendarmerie Nationale et sur le terrain par l'un des signataires de la présente lettre fait apparaître de nombreux éléments évoquant aux personnes ayant "quelques connaissances en ufologie", un incident probablement lié au phénomène ovni, par ailleurs très actif dans la région à l'époque concernée. Le GEIPAN rapidement alerté par nos soins a fait preuve dans ses réponses téléphoniques et informatiques d'une apparente ignorance de la phénoménologie ovnienne et d'une réactivité insuffisante, malgré la transmission qui lui a été faite, d'une liste des mesures conservatoires à prendre d'urgence pour garantir la qualité de l'enquête à effectuer aux niveaux matériel et humain. La passivité et l'incompétence que nous avons rencontrées auprès de votre service nous est incompréhensible.

2. A notre connaissance le rapport d'activité 2010 du GEIPAN approuvé et signé par l'ensemble des membres du Copeipan a été interdit de publication, notamment la deuxième partie de ce rapport, exposant une analyse du phénomène et l'hypothèse la plus vraisemblable à retenir.

En conséquence, en raison des éléments précités et de bien d'autres qu'il serait superflu de lister ici, nous vous demandons de faire comprendre aux citoyens que nous sommes, ce dysfonctionnement d'un service public placé statutairement sous votre autorité.

Nous tenons à votre disposition et si nécessaire à celle du "public intéressé", les documents et autres éléments justifiant ces questions.

De même nous nous tenons à votre disposition pour en discuter de vive voix et à votre convenance. S'agissant d'un problème pouvant devenir à tout moment crucial pour la sureté de la population, et plus généralement pour son avenir nous ne saurions cautionner une éventuelle politique de silence et de "totale désinformation"(*), ni d'en devenir les complices ou même seulement les comparses.

Dans cette attente soyez assuré, Monsieur le Président, de notre très haute considération.

A Montgeron le 21 décembre 2013

*) interview de Yves Sillard sur RFI Soir le 29/9/2005 Signatures originales en annexe.

 

Annexe

Annexe à la lettre ouverte à Monsieur Jean-Yves LE GALL Président du Conseil d'Administration du CNES, datée du 21 décembre 2013 et ayant pour objet la politique du GEIPAN.

Signataires de la lettre ouverte:

Pour l'Académie d'Ufologie (association privée de type 1901) Jacky KOZAN

Pour le "Groupe GSO" Jacques COSTAGLIOLA

Pour les Repas Ufologiques Christian COMTESSE

Pour la Fédération Européenne Airplane (FEA association privée de type 1901) Michel RIBARDIERE

Pour le "Groupe Contre-Amiral Gilles PINON" Claude LAVAT

Contact téléphonique du Président du COPEIPAN au nom du CNES

Fin mars 2014, après une certaine insistance de Monsieur LAVAT, obtient un contact téléphonique avec le Président du COPEIPAN, qui s'est exprimé dans un premier temps sur les éléments suivants:
1) le rapport d'activité 2010 du GEIPAN a bien été interdit de diffusion par la présidence du CNES à cause de sa conclusion.
2) la raison officielle de cette interdiction est en relation avec la non-unanimité des membres du COPEIPAN.
A présent, nous attendons une réponse écrite de la part du CNES car seule une réponse écrite sera prise en compte.

Second courrier envoyé au Président du CNES

Objet: Politique du GEIPAN - constat de non réponse.
Montgeron, le 15 avril 2014
Monsieur le Président,
Nous, signataires de la lettre ouverte du 21 décembre 2013, constatons qu'à ce jour nous n'avons reçu aucune réponse à ce courrier. Après confirmation de la réception de cette lettre par vos services, nous avons pris l'initiative d'un entretien téléphonique avec Monsieur Pierre Bescond Président du Copeipan puisque votre secrétariat nous avait informés que nous allions être contactés par lui. La confirmation de cet appel a été l'objet de notre lettre du 25 février 2014.
Cependant Monsieur Pierre Bescond, qui venait de prendre ses fonctions, n'avait pas de réponse à nous communiquer et jusqu'à ce jour vos services ne nous ont toujours pas répondu. Nous constatons que nous n'avons aucune réponse à notre lettre ouverte du 21/12/2013 et nous en prenons bonne note.
Nous nous garderons bien de tirer des conclusions mais ce silence de votre part constitue une information importante en ce qui concerne la politique du CNES en matière d'ovniologie.

Soyez assuré, Monsieur le Président, de notre très haute considération. Pour les signataires de la lettre ouverte du 21 décembre 2013
Claude LAVAT

Posté par mribardiere à 12:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • CNES

    1. L’ensemble de la communauté ufologique ne peut que se réjouir de l’attitude prise d’un commun accord pour interpeller une nouvelle fois la Présidence du CNES.
    Que d’énergies de perdues et de coups d’épées dans l’eau…face à une structure d’état jouant la langue de bois.
    Merci à notre ami Claude pour cette initiative.
    Ce travail d’équipe doit perdurer dans le temps afin que puisse un jour peut-être s’ouvrir une nouvelle porte, celle qui devrait nous permettre de changer de paradigme, en la mémoire de l’Amiral Gilles PINON.

    2.
    3. Gilles Pinon lettre - lesconfins.com
    www.lesconfins.com/gilles_pinon_lettre.htm‎
    o
    o
    o
    16 avr. 2008 - DOSSIER N°2. Phénomène ovni. HOMMAGE A GILLES PINON. Le contre-amiral Gilles Pinon est décédé le jeudi 11 juin 2009 d'une crise ...

    Posté par perronnet, 10 janvier 2014 à 17:57
  • les dessous d'un fait-divers

    Bonjour Michel,
    J'avais entendu parler de ces disparition, un fait divers parmi d'autre..
    Je ne me serais jamais doutée qu'il puisse recouvrir une tout autre réalité!
    Vous semblez posséder des éléments suffisamment probants pour affirmer qu'il s' agit "d'autrechose".

    Ces éléments seront-ils , à un moment où à un autre divulgués, et quand nous sera-il possible d'en savoir plus?

    A moins que le Geipan ne nous en informe directement. ..!

    Merci de cette nouvelle démarche collective.

    Posté par Muriel, 11 janvier 2014 à 15:24
    • Oui certaines pièces existent qui permettent de tenir une position inquisitrice à cause de la gestion de ce dossier par le CNES. Il existe des éléments palpables et tout n'a pas non plus été révélé dans ce courrier. Nous espérons que ceux qui gèrent nos institutions prennent le chemin de la loyauté vis à vis des citoyens auxquels ils doivent tant. Cette affaire, il est vrai est spéciale. S'agit-il de l'arbre qui cache la forêt ...? Probablement.
      Mais cette affaire n'est pas et de loin, l'élément le plus inquiétant de notre courrier. Un délai est donné au CNES dans le cas ou il souhaiterait poster un droit de réponse. Ensuite.. nous verrons.

      Posté par mribardiere, 11 janvier 2014 à 20:23
  • Preuves ?

    Quand on accuse on a des preuves, où sont les preuves que le geipan doit s'occuper de ce faits divers qui n'a rien d'ufologique ?

    Une fois de plus vous portez des accusations sans preuves, et pour les fois d'avant on a fini par voir la qualité des dites preuves ...

    Posté par NEMROD34, 12 janvier 2014 à 14:57
  • "Un délai est donné au CNES dans le cas ou il souhaiterait poster un droit de réponse. Ensuite.. nous verrons."

    1 - A mon avis ils ne sont pas au courant on s'en foutent.
    2 - A force de provoquer et accuser de choses graves un organisme d'état ça finira tôt ou tard en justice, mais ne serait-ce pas le but recherché pour crier ensuite à la censure ?

    Apportez de véritables preuves indiscutables de vos accusations et je vous soutient sans failles...

    Posté par NEMROD34, 12 janvier 2014 à 14:59
  • En quoi c'est différent ?

    Ben c'est le sujet: une personne disparaît, à Toulouse en plus! C'est pareil que l'affaire concernant cette "affaire" non ? En quoi c'est différent ?

    Posté par NEMROD34, 13 janvier 2014 à 14:28
  • Censure

    Pourquoi censurer cette histoire ?
    Un jeune homme disparut depuis plusieurs jours et à Toulouse en plus!
    Le geipan enquête t'il ?
    En quoi est-ce différent de l'histoire ci-dessus ?

    Posté par NEMROD34, 13 janvier 2014 à 14:40
  • Commentaires modérés

    Désolé, je dois appliquer une modération aux commentaires.
    J'ajouterai juste pour ceux qui s'intéressent à l'affaire et vont peut être vouloir enquêter dessus:
    Entre 40 et 55 000 disparitions par an. Combien de fois la gendarmerie a-t-elle contacté directement le GEIPAN ?
    1 fois .... cette fois là. pourquoi donc ?

    Posté par mribardiere, 13 janvier 2014 à 14:44
  • Pourquoi vous n'en parlez pas dans votre lettre ? Vous dites uniquement avoir vous contacté le geipan.
    Alors si la gendarmerie les a contacté (source?) pourquoi ne pas le dire ? C'est bien plus important que des enquêteurs privés qui eux les contactent non ?

    Posté par NEMROD34, 13 janvier 2014 à 15:59
    • Totalement en accord avec vous sur ce point. Mais les signataires ont choisi une stratégie plutôt qu'une autre. Cette action est exposée sans objectif de discussion. Il s'agit uniquement de présenter à titre d'information ce qui se déploie actuellement dans les coulisses du spatial français. Et, nous espérons que ceux qui se posent des questions quand à la sincérité des pouvoirs publics sur le sujet ovni, trouveront l'inspiration et la force de faire leurs devoirs d'une façon honnête, d'enquêter objectivement pour connaitre la vérité. Dans cette recherche, la crédulité, le scepticisme, sont seulement des positions intellectuelles secondaires. Elles ne peuvent entacher la réalité, juste faire obstruction à sa compréhension.

      Posté par mribardiere, 13 janvier 2014 à 17:32
  • Fermeture et modération

    Bonjour,
    Actuellement les signataires de cette lettre sont en attente d'une réponse de la part du CNES.
    Suites aux interventions de quelques internautes nous avons préféré fermer le sujet comme vous l'avez remarqué depuis plusieurs heures. Les autres sujets sont demeurés ouverts mais fonctionnent en mode "modération". Cordialement

    Posté par mribardiere, 14 janvier 2014 à 14:10

Poster un commentaire