F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

08 septembre 2017

OVNIOLOGIE- une ouverture sur le futur (seconde partie)

Article de Michel Ribardière

Depuis la 2nd partie du XXeme siècle, le nombre des sympathisants de la discipline ovniologique est en augmentation constante. La persistance des manifestations ovnis, associée aux appels à l’ouverture de la part des chercheurs, n’a pas levé l’anathème imposé par les milieux scientifiques ; lesquels placent l’ovniologie au même rang que la magie, l’astrologie et les religions. Campés sur leurs positions, les scientifiques institutionnels refusent d’accorder leur attention aux nombreux indices: le très haut degré d’étrangeté, les répétitions, les démonstrations ostentatoires, la persistance dans le temps, les caractères transnational et transculturel des observations, conjugués à une immanquable unicité des descriptions.

L’ovniologie répertorie, comptabilise et enquête. Mais elle ne se limite pas à une science de l’observation et de la statistique. Elle consiste avant tout, en un exercice de discernement, celui d’une réalité qui dépassent les certitudes de notre époque.

Pour évaluer les apparitions, les ovniologues ont employé la pertinence des sciences (mathématiques, physique, biologie, psychologie, etc…). Et les résultats sont sans appel. Ils conduisent tous aux même constat : un fossé sépare nos technologies, des prodigieuses possibilités de ces présences. Ce que nous pensions impossible ou irrationnel est accompli couramment par d’autres intelligences qui ne se privent pas de transgresser les lois de la physique, que nous tenons pour incontournables comme les lois de masses et d’inertie, les performances liées au rayonnement de l’énergie ou aux accélérations foudroyantes, les manipulations de la gravité. Ces démonstrations nous invitent indirectement à dépasser les limites de nos croyances et de notre vision et à envisager l’avenir prodigieux qui permettra à notre tour, un jour, d’accomplir de telles prouesses.

L’ovniologie stimule l’esprit de la recherche par son ouverture. Et la discipline se confronte sans surprise aux dogmes irrationnels qui hantent notre entendement. Ces dogmes, qualifiés d’opinions cartésiennes sans profondeur et condamnés à rejoindre la somme des fausses-idées, finissent par être balayés lorsque leur refus d’une présence exogène avancée, principale hypothèse permettant d’expliquer les manifestations ovnis, ne peut être justifié. Car la recherche de la vérité ne s’encombre pas des peurs, des normes ou des habitudes qui sont autant d’obstacles sur son chemin. Tous les acquis sont mesurés à l’aune du regard ovniologique. L’outil de la raison lui-même, souvent contradictoire avec les faits, est considéré avec prudence, suspecté d’incompétence.

Le psychisme fait irruption

Dès les années 70, un célèbre ovniologue français, Aimé Michel, l’avait signalé : « Le futur est à l’inconcevable. La raison, instrument provisoire de l’espèce humaine, sera dépassée. […] La science est au seuil du prodige mystique. L’homme n’est pas le dernier mot des choses, ce qui serait désespérant, mais un avenir psychique infini est devant nous. […] ».

L’ouverture psychique, l’apparition de dispositions exceptionnelles ou de possibilités généralement inaccessibles, sont souvent émergeantes après une rencontre rapprochée avec les occupants des ovnis. Une telle confrontation pousse les témoins à une remise à zéro des compteurs socio-éducatif et culturel. Tout ce qui était auparavant fondamental est réévalué à la lumière du bouleversement de la rencontre. Le séisme est d’ailleurs comparé à celui d’une expérience de mort imminente.

Certains expérimentateurs sont catégoriques : les entités inconnues ont quelque chose de plus. Elles disposent de possibilités psychiques qui surplombent tous nos négationnismes enfantins. Les interactions révèlent des êtres d’un niveau de compréhension très vaste. Le rapport entre eux et nous est souvent comparable à celui d’adultes avec des enfants. Et l’inspiration suscitée aux témoins, ouvre sur d’importantes prises de conscience, menant à des transformations psychologiques. L’amour universel, une écologie dans sa vie, la recherche de la paix, le sentiment de lien avec tous les autres et l’investissement pour régler les injustices, les conflits ou les difficultés deviennent des valeurs-phares. Les témoins sont poussés à prendre du recul vis-à-vis d’eux même, considérant la société, la culture, l’histoire, tous les acquis, tous les comportements, toutes les circonstances, comme les parcelles d’une même vérité unitaire qui se dévoile progressivement à l’humanité. Le sens de leur vie prend une importance toute nouvelle. L’écoute intérieure, la croyance que nous sommes davantage que ce qu’il paraît, que chacun de nos gestes compte, deviennent dominantes.
L’énigme des manifestations ovnis entre alors en synchronisme avec l’énigme de notre propre destinée. Elles mènent toute deux au même constat de nos comportements limités et stimulent l’aspiration à la croissance, non seulement pour un bénéfice personnel mais également collectif. Les expérimentateurs sont parfois très mobilisés par l’idée d’une humanité se dirigeant vers un dépassement d’elle-même, un dépassement de ses limites, de ses habitudes, de l’étroitesse de sa conscience et de sa condition et l’atteinte d’un stade supérieur, celui du surhumain.

yop

 

Des forces évolutives :
Pour la plupart d’entre nous, le vacarme de la vie quotidienne annihile cet essentiel, brisant toute perception élargie de la réalité.
A contrario, l’information dispensée par les médias et les réseaux modernes ouvre souvent l’esprit sur des sujets autrement inaccessibles. Les évènements internationaux retentissent dans la conscience humaine. Cette information amplifie la perception intellectuelle, élargissant sa vision égocentrée vers un intérêt d’ordre planétaire. L’injustice, la guerre, l’égoïsme, la pauvreté, la maladie, la haine, révélées par les médias, tout autant que l’humanisme, la santé, le confort, la réussite, la joie, l’élévation spirituelle, et la connaissance stimulent les populations dans leur volonté d’amélioration. En réaction à cette mouvance d’information tout azimut, les consciences actualisent leur lignes de pensée aussi bien en matière de vie privée que professionnelle, sociale, spirituelle ou autre.

La possibilité de communiquer et d’échanger sans délais sur toute la planète est l’indice qu’une marche supplémentaire a été franchie par notre espèce.
Tout individu peut désormais découvrir une infinité de connaissances, arts, cultures, langues, sciences, croyances, religions, contextes historiques, politiques, philosophies, solutions pratiques… Des savoirs aussi variées que la multitude des cultures humaines depuis la nuit des temps. Ce rendez-vous entre l’individu et l’ensemble des acquis annonce-t-il l’émergence du surhumain ? De la pluralité de ces cultures doit-il naître une synthèse sur laquelle l’avenir fondera une conscience transcendante ? Ou bien, la possibilité de scruter la diversité des nuances culturelles a-t-elle pour conséquence de révéler l’essence profonde de la conscience humaine ? Une profondeur essentielle pour participer consciemment à une inévitable et bouleversante mutation vers la surhumanité.

De la normalité au surhumain : «Il est très facile de comprendre (mais très difficile d’imaginer que le fantastique est à nos portes). Je veux dire le fantastique historique, se manifestant par du jamais vu, du jamais survenu dans l’histoire et même plus loin dans le passé. » Aimé Michel

Et les ovniologues d’ajouter que ce que nous tenons aujourd’hui comme une impossibilité voire une absurdité, provient précisément de l’impuissance de notre logique et de notre raison à saisir la nature réelle d’un phénomène qui malgré sa proximité, montre toujours des maîtrises du futur et donc qui nous dépasse. La compréhension de ce phénomène est réduite par notre totale incapacité à concevoir l’avenir autrement que de façon linéaire, la raison ne pouvant prévoir que le rationnel, autrement dit, le déductible.
Les manifestations insolites rappellent que l’homme n’est pas un stade évolutif indépassable ni immutable. L’humanisme est un rêve fugace.
Son évolution suit d’ailleurs une accélération exponentielle puisque dix ans lui permettent de produire autant de nouveauté qu’en dix mille ans. Ce qui annonce la propre abolition humaine sous sa forme actuelle.
Il reste cependant que le surhumain/non humain ne puisse manquer d’être incompris tant sa domination le place hors de toute vision logique et linéaire. Une différence comparable à celle qui règne entre les capacités cognitives humaines et animale.
Le surhumain est une énigme majeure, sans précédent, à laquelle la conscience planétaire va être prochainement confrontée.
Le prodige affleure sans se dévoiler mais il donne quelques indices par les conditions qui lui sont nécessaires.
Que le processus évolutif, soit aussi ancien ou plus ancien que l’homme, il va devoir dans les dizaines d’années qui viennent, soit changer, soit s’arrêter. Les capacités humaines de développement et de destruction surpassent trop lourdement les équilibres écologiques de la planète, sa sphère vitale. Pour la première fois dans l’histoire connue de l’humanité se dresse le concept de limite infranchissable autrement que par un changement essentiel de nature.
Un point de transformation majeure est révélé comme le point de convergence de différentes séries indépendantes d’évènements et de situations, apparemment sans rapport entre elles. En d’autres termes, les synchronicités, la convergence de nombreux paramètres indépendants nous indiquent une date proche, celle d’un basculement, de notre espèce. Cette prochaine étape évolutive ne semble en rien le fruit du hasard, mais plutôt celui d’une dynamique originelle qui pousse depuis l’origine des espèces, vers des états supérieurs de conscience.
Le prochain bond évolutif pourrait voir entre autres l’ouverture d’une boite de Pandore, la manifestation des capacités inexplorées et inexploitées de notre être intérieur. Ce qui démontre que l’homme du XXIème siècle, loin d’être un cul de sac évolutif est en devenir. Les possibilités de ses dimensions intérieures, ouvriront sur la pensée surhumaine.

Pour les ovniologues, un tel réveil serait à la fois une prise de conscience de notre extrême petitesse, ainsi que de ce qui fait notre grandeur : la force du dépassement de soi, que tout être porte en lui. Quand l’Homme intérieur s’ouvre au questionnement infini, l’éveil surgit.

Les ovniologues considèrent comme essentiel d’évaluer le foisonnement de la vie dans l’univers, car rien n’est plus probable que l’existence de la vie autour d’un nombre presque infini d’étoiles. Les spécialistes de l’évolution estiment que l’hominisation est un phénomène inéluctable et que chaque pas en avant de la vie depuis des milliards d’années, fut un pas vers l’Homme. Tout ce qui s’est déroulé depuis quarante millions d’années sur Terre avec une obstination jamais démentie serait-il le résultat d’une loi parfaitement banale ? L’Univers en développement constant serait-il une machine à fabriquer de la pensée ou à manifester de la conscience de plus en plus large ? Le stade de conscience actuel de l’humanité a été atteint ailleurs depuis longtemps et très probablement dépassé.
Ainsi, il devient possible d’envisager une vaste abîme peuplé d’êtres qui nous dominent d’aussi haut que nous dominons la limace et la bactérie. Cette dynamique de l’évolution biologique et psychique en accélération constante indique un aspect immense, profond et inconnu de la nature, que l’homme ne pourra comprendre qu’au prix d’un dépassement de son stade actuel. Dépassement déjà réalisé ailleurs…

Non seulement ce qui nous parait impossible ne l’est peut-être pas, mais toute manifestation physique d’une intelligence supérieure à l’homme comportera quasi obligatoirement une exhibition de l’impossible. Ce qui pour notre esprit rationnel doit non seulement ne pas le faire reculer, mais le conduire à prévoir les différents types d’impossibilités auxquelles il doit s’attendre. L’ovniologue réalise ainsi que l’impossible est loin d’être impensable dans le cadre d’une vision rationaliste, que notre rencontre avec le surhumain sera la manifestation de l’inconcevable qui cesse non seulement d’être impossible, mais devient incontournable. Le propre de l’humain étant de pointer vers le surhumain dont nous recélons le germe, a l’instar des animaux dont le comportement révèle une anticipation de la condition humaine latente.

21146512_10203767486583330_1198937284_o

Evolution:
Des bouleversements masqués se profilent, ne se dévoilant qu’au moment de leur manifestation. En pleine transformation, notre monde révèle peu à peu un futur surprenant et inattendu pour le grand nombre. La pensée dominante est confrontée à des idées difficiles à intégrer pour beaucoup d’individus : la remise en question de l’origine de l’humanité, le contact avec des civilisations extérieures exogènes plus avancées technologiquement ou psychiquement, la preuve que des hybridations avec l’espèce humaine ait pu être accomplies. Ces réalités vont susciter de grands efforts d’ouverture jusqu’à une transformation profonde de notre perception des manifestations de la conscience et de la vie non-humaine.

Le monde des hommes confronté aux mondes plus avancés qui frappent à notre porte, pourrait atteindre le stade d’une union planétaire, malgré les différences entre collectivités nationales, supprimant ainsi les guerres, la pauvreté et les déséquilibres économiques et imposant partout les droits de l’homme élargis, dans une version plus cosmique.

Michel Ribardière (dans la ligne de pensée de S.Aurobindo, Aimé Michel, Michel Picard)
Images de Myriam Marmion

Posté par mribardiere à 20:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    nous sommes vers une fin programmé .ces gris présent sur terre depuis des milliers d années ont créé la race humaine pour x raisons et l on détruite par le déluge ils ont redonner une chance aux humains en leurs donnant des enseignements , mais qu ils ne suivent pas , et ceux qu ils font depuis des années avec les abductions c est de faire une race d humains en éliminant le plus d imperfections .
    ensuite ils détruirons et éliminerons toutes traces des humains , pour faire place a la nouvelle génération .
    j ai souvent écouter des documentaires sur des personnes abductées lors de séances d hypnose ils disaient que ces gris ne nous aimes pas du faite que nous détruisons la planète par une pollution désastreuse, et surtout les guerres .

    Posté par andre, 09 septembre 2017 à 18:36

Poster un commentaire