F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

26 avril 2016

Un regard sociologique sur les manifestations OVNI

Article publié avec l'aimable autorisation de l'association 3AG (Association des Anciens Agents du Centre Spatial Guyanais)

Depuis les années cinquante, la solidité du dossier ovni ne cesse de se confirmer. Les témoignages provenant de tous les continents, réalisés par des observateurs de toute nationalité, de tout niveau social, de toute culture, de toute croyance religieuse abondent. La dimension transnationale et transculturelle des manifestations est indéniable. A l'instar de tout évènement, les manifestations ovnis sont donc perceptibles par tous et chacun peut un jour en apercevoir.

Malgré l'immense diversité des témoins, malgré des perceptions variées, propres aux différentes cultures, le constat d'une forte unicité des descriptions est incontournable. La conformité des photos, des vidéos, des signatures radars ou sonars, ne cessent, par ailleurs, de le confirmer.
Cette répétition de manifestations surprenantes se poursuit depuis de nombreuses générations (1). Et les observations sont quelques fois réalisées par un nombre si considérable de témoins, qu'elles contraignent indirectement les médias, même les plus fermés, à présenter le dossier.

Depuis la seconde partie du XXème siècle, l’opinion publique est soumise régulièrement à de fortes secousses par le sujet. Elle n’a pas cessé, malgré le silence des autorités et contre les préjugés des milieux scientifiques, de progresser vers une croyance dans la réalité des manifestations ovnis(2). Dans le domaine politique, les gouvernements ont plus d’une fois vu s’imposer l’obligation de réagir face aux interrogations des médias. En France, les déclarations officielles ont invariablement consisté à calmer les esprits en réduisant l’importance du sujet et en affirmant de façon répétée le contrôle total de la situation par les autorités. Des annonces aux allures parfois irrationnelles, mais qui ont le mérite d'apaiser les électeurs-contribuables: « On ne comprend pas l’origine, ni le sens des manifestations, mais on les étudie et la sécurité de la nation n’est en aucun cas menacée…». Pour résumer: - Rendormez-vous, on s’en occupe !!!
Malgré la création du S.E.M.O.C (Service d’Etudes des Mystérieux Objets Célestes) en 1954, et du GEPAN (Groupe d’Etude des Phénomènes Aérospatiaux non Identifiés) en 1978, les manifestations ovnis n’ont jamais été sérieusement désignées par les autorités françaises comme des engins artificiels relevant d'une origine extérieure à notre monde.
Pourtant, les statistiques du GEPAN, service du CNES, devenu GEIPAN, ont toujours affirmé qu'une portion des manifestations est classée en catégorie D. En d’autres termes, ces manifestations sont inexplicables, non naturelles (donc artificielles), et leurs possibilités sont inexplicables dans le cadre de nos sciences ; du moins, à notre stade actuel de développement.
Donc des « objets artificiels, mais pas de chez nous… ».

Tant que ces manifestations interpellent l’espèce humaine de façon progressive, les élus ne voient aucune urgence à accomplir une reconnaissance officielle dangereuse pour les innombrables équilibres de la civilisation. 
Sur une planète où notre espèce dominante est autant divisée, l’introduction d’une variable déstabilisante, destructrice de dogmes et source potentielle de discordes et d'extrémismes, doit être préparée et progressive. Elle s’avère dangereuse, car susceptible de générer des peurs auprès de collectifs qui ont le pouvoir de briser tout écosystème planétaire et d’anéantir toute vie. La reconnaissance officielle des visites par des espèces intelligentes détentrices de sciences et de pouvoirs infiniment supérieurs aux nôtres implique que l’humanité puisse devenir la proie d’espèces extérieures menaçantes.

2016-03-22 20


Considérant la façon égoïste dont l'humanité traite les autres espèces d’un stade de développement inférieur, celle-ci peut être saisie d’effroi en découvrant qu’une infinité de mondes plus développés peuvent lui imposer un traitement comparable.
D’autre part, est-il besoin de rappeler les innombrables rivalités de la pensée humaine dans tous les domaines de la connaissance et du comportement ? D’immenses collectifs sont divisés par des dogmes religieux et scientifiques aussi bien que par des morales antagonistes. Partout les pratiques sociales diffèrent, les équilibres économiques imposés par une pensée dominante capitaliste et égoïste prédisent l'impasse à venir pour le grand nombre. Les langues étrangères se comptent par centaines, l’histoire et les perspectives politiques sont tout aussi variées.

Dans ce contexte, l’atteinte d’un stade de conscience collective plus ouvert, intègre, profond et universel qui permettrait d’éviter de probables divisions sur la conduite à tenir face aux mondes qui nous observent, est-il envisageable ?
Faut-il rappeler que ces mondes extérieurs ne se contentent pas toujours d’observer, mais agissent comme si leur évolution, comme si celles de nombreux autres mondes étaient liées à la nôtre.
Les milieux de la recherche ovniologique ne cessent de le rappeler depuis des décennies. Ils interviennent dans de nombreux domaines. Et la sureté, qui veille à maintenir les intérêts et la stabilité des gouvernements, ne peut toujours voiler leurs opérations les plus ostensibles.
Ces regards d’origines extérieures nous fixent et s’intéressent manifestement aux forces et aux mécanismes qui dépassent les capacités de l’humanité. Les manifestations sont devenues particulièrement visibles lors des confrontations entre belligérants, ou bien sur les sites liés au domaine du nucléaire ainsi que dans les zones où les forces telluriques (volcaniques, sismiques) sont dangereuses.

ovni-popocatepetl-jpg
Popocatepetl Mexique, décembre 2000

Dans le domaine nucléaire, plusieurs documents secrets déjà déclassifiés, ainsi que certains témoignages d’anciens militaires hauts gradés, passés à la retraite, révèlent que les silos de missiles nucléaires, les centrales nucléaires, les centres de recherches, les sites de stockage, ou les porteurs de missiles nucléaires sont régulièrement l’objet de survols par des ovnis. Autrefois, on ne pouvait pas faire passer ces visiteurs pour de prétendus drones inconnus et in-capturables (3).
Sur tous les continents, les centres de commandements de semblables silos d'engins nucléaires ont, à l'occasion de survols par des ovnis, traversé de graves crises, en perdant temporairement le contrôle de leurs missiles. Les missiles étaient parfois activés, placés en position de décollage puis désactivés par des moyens inconnus(4). A d’autres occasions, comme celle de l’explosion de la centrale de Tchernobyl, des ovnis sont intervenus et semblent avoir protégé plusieurs millions d’individus. Les rapports rédigés par les experts français et russes sont sans appel(5). Les 180 tonnes d’uranium enrichi qui étaient stockées dans la centrale auraient dû exploser par fusion et créer une catastrophe nucléaire sans précédent, en détruisant une portion importante de l’Europe(6). A la place de cette destruction majeure, les témoins assistent à l’apparition d’un objet volant inconnu qui projettera un rayon de lumière pourpre vers la centrale. On constatera ensuite que le couvercle de béton de la centrale, qui pesait près de 2000 tonnes, aura été mystérieusement soulevé et posé sur le côté. Les 180 tonnes d’uranium enrichi auront disparu. Mais on retrouvera à la place, plusieurs tonnes d’aluminium d’origines inconnues.

A d’autres occasions, les manifestations ovni prennent des allures bien moins pacifiques. On dénombre une quantité importante d’ingérences dans les batailles menées sur tous les théâtres d’opérations. Ces évènements se sont déroulés, durant la Seconde Guerre mondiale, durant la guerre de Corée(7), celle du Viêt Nam(8). Leurs interventions en Afghanistan, ou en Irak(9) remontent actuellement à la connaissance du public intéressé.
Pendant la 2nd guerre mondiale, les ovnis avaient été baptisés sous les termes de Foo-Fighters par les alliés ou Kraut Bolids par les allemands.
Au cours de la guerre du Viêt Nam, les ovnis sont désignés avec ruse sous les termes d’Hélicoptères Ennemis, sachant pertinemment que les vietnamiens ne possédaient aucun hélicoptère. Intéressés par les technologies et une artillerie apparemment supérieures à celles de la défense américaine, les hauts gradés prennent alors la décision de tenter de les abattre. Mais c’est peine perdue, non seulement, ils n’obtiennent aucun résultat, mais à de multiples occasions, les objets répliquent avec les balles ou les missiles même qui leurs ont été adressés; comme s’ils étaient entourés d’un champ de force réfléchissant les projectiles. Des soldats américains sont alors tués par leurs propres balles à plusieurs reprises et certains missiles tirés par des avions américains sont renvoyés sur des navires de guerre alliés à des centaines de kilomètres, une douzaine d’heures plus tard (10). L’état-major constatant l’impossibilité d’avoir le dessus, prend alors une décision diamétralement opposée et donne l’ordre de ne plus jamais tirer sur les ovnis, de ne plus chercher la confrontation et d’éviter de s’approcher afin de ne plus provoquer d’incidents avec eux(11). Notons toutefois les aveux des hauts gradés impliqués dans ces opérations, selon lesquels les ovnis n’ont jamais tiré les premiers. Ils ont toujours répliqué aux assauts des militaires.

Article:
Michel Ribardière
Caricature:
Myriam Marmion

Autorisation de l'Association des Anciens Agents du Centre Spatial Guyanais : https://www.facebook.com/association.anciens.du.csg/

(1)Rapport publié par la NASA sur les manifestations ovnis dans l'antiquité Cliquez ici pour le site de la NASA. Cliquez ici pour obtenir le rapport en pdf.

(2) En 1947, un sondage de l’institut Gallup montre que 97% des personnes ayant entendu parler d’ovni ne croyaient pas en leur réalité. En 1997, le même institut relève que 48% des sondés croient en la réalité ovni. La même année, CNN associé au magazine TIME réalisent un sondage qui révèle que 80% personnes pensent que le gouvernement cache la réalité des visites extraterrestres et que 75% pensent qu’un ovni s’est crashé près de Roswell. En juin 2002, la chaîne d’information SKY NEWS publie le chiffre de 65% des téléspectateurs avouent croire en l’existence des ovnis.

(3) référence à la vague de manifestation fin 2014-début 2015 avec plus d’une centaine de survols au-dessus des centrales nucléaires françaises, centre de décision ou de recherches nucléaires, site de lancement de porteurs d'engins nucléaires (L'Ille Longue), aucune photo officielle, aucune interception malgré les tentatives.

(4) Ukraine 4 octobre 1982 Byelokoroviche : manifestations OVNI au-dessus de la base de missiles nucléaires. Soudain plusieurs missiles sont activés de façon inconnue et mis en position de lancement. Finalement, les missiles sont de nouveaux désactivés tandis que les ovnis disparaissent.

(5) « Les silences de Tchernobyl : l’avenir contaminé », rapport co-signé entre les experts russes et le Professeur Georges Lochak, physicien, ancien directeur de recherche au CNRS, président de la Fondation Louis-de-Broglie.

(6) Mikhaïl Gorbatchev, Mon Manifeste pour la terre, Le Relié, Coll « Ose savoir », 2002 p26-31.

(7) Washington Post – mars 1952. Le pentagone déclare plus d’une vingtaine d’incidents impliquant des ovnis dans le ciel nord-coréen.

(8) Déclaration 16 octobre 1973, du Général George S. Brown, chef d’Etat Major de l’US.Air Force. Pendant la guerre du Viet Nam, nous avons été envahis par les ovnis et nous les appelions les hélicoptères ennemis.

(9) Irak Vallée du petit Zab (19 mars 2003, les F16 attaquent le petit Zab. Les kurdes remarquent peu après le début de l'attaque l'apparition de lumière dans le ciel. Les F16 stoppent alors l'opération et décident de se retirer.

(10) Incident du Hobart – juin 1968

(11) Témoignage vidéo George Filer, ancien-officier du renseignement de l’Air Force. Documentaire Hangar 1 saison 2 « A chaque fois qu’on leur tirait dessus, nos hommes ne revenaient pas. »

Posté par mribardiere à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire