F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

17 mai 2013

OVNIS: Deux témoignages de plus sur la conduite des institutions publiques (Défense et Renseignements) d'outre atlantique -

Le premier témoignage émane d'un ex-responsable travaillant pour la CIA au temps du président Eisenhower. Les autorités de la zone 51 prétextant le secret ainsi que la non-juridiction gouvernementale, refusaient alors d'informer la Président de l'évolution des études portant sur les technologies récupérées lors de crash d'ovnis. Eisenhower l'avait envoyé sur la base 51 afin de connaître ce qu'il s'y passait et l'avait chargé de transmettre un message.

Premier témoignage:

Le 5 mars 2013, l'ex-responsable de la CIA, de 77 ans, commence par nous résumer brièvement sa situation personnelle. Il lui restera seulement quelques mois à vivre si la procédure de nettoyage de son sang ne fonctionne pas. Raison pour laquelle, il insiste pour témoigner maintenant. Il commence par son histoire professionnelle, les circonstances dans lesquelles il a été recruté par la CIA, par le responsable de la CIA pour la zone Est des Etats_Unis. Il décrit alors le cadre de son travail et certaines des conditions (comme l'usage d'un faux nom). A partir de son entrée à la CIA, ses fonctions l'amènent a travailler sur le sujet ovni en rapport avec le projet "Blue Book" qu'il décrit comme étant partiellement une falsification. Il révèle que des personnes étaient chargées de l'analyse des observations OVNI. Il précise que lui même ne connaissait rien à ces affaires mais que son patron le formait au projet "Blue book" et à tout ce qui avait été découvert sur le sujet des extraterrestres, sur l'affaire de Roswell entre autres. Il reconnait qu'au début il était un peu dépassé. [...]
Il rappelle qu'il n'a jamais pu révéler tout cela à quiconque pour des raisons de secret absolu. Cela devait rester caché quarante années mais il fait remarquer qu'après 2010, cela fait plus de cinquante années. [...]
Il nous raconte ensuite qu'un jour son patron lui annonce qu'ils ont reçu tous les deux, une nouvelle affectation et qu'ils devaient se rapprocher du Président Eisenhower.
Le groupe Majestic 12, chargé de controler les développements sur tous les aspects liés aux manifestations ovnis, n'avait jamais envoyé de rapport au Président Eisenhower. Celui-ci, ainsi que le vice-président Nixon, étaient présents ce jour là. Ils leur indiquèrent avoir contacté les gens de la zone 51 afin de réclamer ces rapports, mais qu'on les lui avait refusé pour des raisons d'habilitation, en précisant que le gouvernement des Etats-Unis n'avait aucune juridiction sur ce qui était entrepris dans cette zone. Mais, il faut se rappeler que le président avait aussi été un général. Et vous ne pouvez pas l'envoyer se faire cuire un oeuf sans avoir une bonne raison. Alors, il les chargea d'une mission: se rendre sur place afin de délivrer un message personnel à ceux qui dirigeaient la zone 51. Le président Eisenhower leur donnait une semaine pour venir à Washington lui faire un rapport. Et dans le cas ou ils ne s'exécuteraient pas, il ordonnerait à la 1ère armée, qui se trouvait dans le Colorado, d'envahir la base 51 et cela quelque soient les matériaux classifiés qui y étaient détenus.
Ils se rendirent sur place et furent aloirs emmenés à treize ou quinze milles au
sud de S4. Ils visitèrent différentes d'installations dont les portes avaient été ouvertes. Des vaisseaux différents en forme de soucoupes s'y trouvaient. Ils virent le premier engin que les Etats-Unis avaient récupéré, ainsi que ceux de Roswell. Tous les extraterrestres qui se trouvaient à l'intérieur étaient morts à l'exception de deux d'entre eux. L'engin de Roswell était étrange car il avait l'air d'être fait dans une feuille d'aluminium. [...]. La source d'énergie semblait être basée sur une sorte de technologie sur l'antigravitation. [...]. Plus tard dans la zone S4, on leur montra un film d'autopsie. Son colonel reconnu que l'être qui était devant ses yeux était un extraterrestre "gris". Ces extraterrestres avait un type un peu oriental. Il se rappelle de la couleur de la peau foncé, la tête plus grosse, le nez très petit, les oreilles comme des trous, la bouche très petite. Ils les ont aussi emmené dans une installation où ils avaient un U2 qui n'était pas supposé exister et une version expérimentale du SR71 blackbird.
Ils sont ensuite retournés à Washington pour présenter leur rapport au Président Eisenhower et lui révéler qu'ils détenaient des extraterrestres. J.E.Hoover était présent[...] Ils lui expliquèrent toute la situation, ainsi que les black projects qui étaient en cours. Hoover était présent et ils ont été profondément choqués. Pour la première fois, le Président s'est montré très inquiet car il était très surpris à propos de l'avancement des "Black programs".

Cet ancien responsable de CIA termine son témoignage en évoquant l'obligation de secret et les intimidations qu'il a subi au cours de sa retraite afin de lui imposer le silence.


17 janvier 1961 - discours d'Eisenhower


Un résumé de ce temoignage est donné à cette adresse: Merci area51 ! http://area51blog.wordpress.com/2008/08/25/temoignage-dune-fille-de-militaire-sur-le-crash-de-roswell/


Second témoignage: ce second témoignage est celui d'un ex-militaire de l'armée de l'air chargé de noyauter les affaires d'ovnis.
Article Diffusé sur Yahoo Actualité et Gentside
Quand des OVNI sont aperçus aux Etats-Unis, des enquêtes sont ouvertes. Le Lieutenant Richard French, de l’armée de l’air américaine était chargé de se rendre sur place dans les années 1950 pour démanteler des rapports concernant des apparitions d’OVNI. Mais un jour, ce qu’il a vu était loin d’avoir été imaginé par un petit groupe de personnes. A l’époque, il a été tenu de mentir sur ce qu’il a vu de ses propres yeux. Aujourd’hui, âgé de 83 ans et à la retraite, il a décidé de dire la vérité. Et, le moins que l’on puisse dire est que ce témoignage est assez effrayant. Deux soucoupes et deux aliens juste sous la surface de l'eau En 1952, Richard French est envoyé à Newfoundland pour enquêter sur l’apparition étrange d’un OVNI. "Ils m’ont dit qu’il y avait deux êtres étranges qui se trouvaient sous l’eau après être entré en collision avec l’eau à près de 160 km/h", a-t-il raconté au Huffington Post. "De nombreuses personnes étaient rassemblées au bord de l’eau. Toutes étaient en train de regarder ce qui se passait sous l’eau" a-t-il ajouté. C’est à ce moment précis que le discours de Richard French prend une tournure digne des films de Science-fiction. Selon ses souvenirs, l’eau était très claire et il pouvait voir deux embarcations circulaires mesurant chacune plus de 5 mètres de diamètre. Elles flottaient juste sous la surface de l’eau à près de six mètres du bord de l’eau. "La première chose que j’ai vu, c’était des OVNI. […] L’eau était très claire et je pouvais vraiment voir ce qui se passait" a expliqué Richard French. Les êtres qu’il a vu "mesuraient entre 60 et 90 centimètres, ils étaient de couleur grise, une silhouette fine, de longs bras et des mains avec seulement deux ou trois doigts. […] Ils ressemblaient vraiment aux aliens qu’on avait l’habitude de voir dans les films (...) Cela a duré 20 minutes. Les deux soucoupes sont ensuite parties ensemble à une vitesse éclair. Je pense qu’ils étaient en train de réparer leurs engins pour ensuite repartir" a-t-il précisé. Un rapport fictif Mais à l’époque, le travail de Richard French était justement de discréditer ces théories d’aliens. Qu’a-t-il donc écrit sur son rapport concernant cette histoire ? "J’ai fait un rapport fictif. Je n’ai pas vraiment dit qu’il s’agissait d’OVNI, j’ai dit qu’il s’agissait de choses que l’on ne connaissait pas, des sortes de véhicules méconnaissables. En d’autres termes, j’étais très ambigu et je suis resté évasif" a-t-il avoué. Malheureusement pour nous, cette apparition à Newfoundland date des années 1950 et aucune image n’a pu être enregistrée. En savoir plus:  http://www.gentside.com/ovni/ovni-et-extraterrestres-60-ans-apres-le-retraite-de-l-039-armee-de-l-039-air-richard-french-raconte-sa-verite_art50645.html

Copyright © Gentside

Notre avis: Ces deux témoins rejoignent les dizaines d'autres qui ont été publiés ou filmés depuis une trentaine d'années et qui émanent du monde des Renseignements ou de la Défense des Etats Unis d'Amérique. Leurs profils ainsi que leurs carrières garantissent le sérieux de leur témoignage. Certains d'entre eux ont été jusqu'à produire un affidavit, c'est à dire un écrit solennel réalisé devant un homme de loi. L'équivalent d'une déclaration sous serment. Par conséquent, ces témoins ont une crédibilité absolue devant la loi tout au moins.
Les preuves écrites qui ont été déclassifiées dans le cadre de la loi F.O.I.A et qui confirment ces témoignages, démontrent que le secret américain sur le sujet des visites "extraterrestres" est contenu avec efficacité depuis les sept dernières décennies. Peu importe l'impact de ces informations dans tous les domaines de la connaissance, de la croyance et de la conscience, peu importe leur potentiel de transformation pour l'humanité, le secret a été maintenu coute que coute pour des raisons de pouvoir.


 

Lorsqu'il les avait réclamé, on les lui avait refusé pour des raisons d'habilitation et en précisant que le gouvernement des Etats-Unis n'avait aucune juridiction sur ce qui était entrepris.

Posté par mribardiere à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire