F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

21 octobre 2010

ONU, un plan pour une rencontre extraterrestre ?

Au moment où des OVNI survolent New York, le Dr. Othman des Nations Unies statue sur la vie Extraterrestre en tant que possibilité

Le 14 octobre 2010, au lendemain du rapport du 13 octobre 2010 qui révélait la présence d'un OVNI au-dessus de New York ainsi que d'autres régions du monde (annoncé par un ancien officier du NORAD), le Dr Mazlan Othman, directrice du bureau de l'Espace Extra-Atmosphérique des Nations Unies, a tenu une conférence de presse au siège de l'ONU à New York et s'est exprimée pleinement sur les sujets de la présence et du contact extraterrestre.

 «Statistiquement, la vie extraterrestre est une possibilité»
Selon un rapport d'actualités, «Statistiquement, la vie extraterrestre est une possibilité», a déclaré l'astrophysicienne malaisienne, Mazlan Othman aux journalistes de New York, où elle assistait à une réunion de l'Assemblée générale sur la coopération pour l'utilisation pacifique de l'espace extra-atmosphérique.

take_me_to_your_leader

Othman affirme que des systèmes solaires de planètes autour d'étoiles sont découverts régulièrement et «si l'on considère les milliards d'étoiles dans l'espace, nous pourrions y trouver la vie». Toutefois lorsqu'on discute de la vie extraterrestre, il ne s'agit pas forcément d'extraterrestres verts avec de beaux et grands yeux, mais plutôt de bactéries.

La directrice de UNOOSA (United Nations Office for Outer Space Affairs) des Nations Unies a nié catégoriquement les récents rapports de presse selon lesquels, elle avait été nommé Ambassadeur de la Terre pour les extraterrestres dans le cas où ils apparaitraient, en demandant «Emmenez-moi auprès de votre leader.
Les journaux britanniques rapportant une réunion de la Royal Society sur l'espace avaient trop hâtivement abouti à cette conclusion en découvrant la participation d'Othman dans un débat d'experts sur la vie extraterrestre, la contamination de l'espace et d'autres préoccupations périphériques.

 Othman concède qu'elle n'est pas une experte en matière de vie extraterrestre, mais souligne que l'exploration spatiale s'améliore, sa détection devient plus probable.  Elle pense que le monde doit se rassembler pour établir un plan, afin de déterminer comment faire face à une telle découverte. Elle avance qu'il est logique pour les Nations Unies et ses États membres, de déterminer qui doit représenter l'humanité si des extraterrestres viennent sur notre planète.

L'UNOOSA est chargé de promouvoir la coordination internationale de l'exploration spatiale, les satellites, ainsi que le suivi et la mise en place d'une réponse unifiée face à des menaces provenant d'astéroïdes, de météorites et de débris spatiaux. Il formule également des lois et des lignes directrices portant sur l'utilisation pacifique de l'espace extra-atmosphérique.

Bien que très flattée que son nom ait été cité comme un représentant potentiel de l'humanité face à des êtres de l'espace, Othman répond que "nous sommes à de nombreuses années d'avoir un plan pour une éventuelle rencontre extraterrestre". Elle eut un petit rire lorsqu'on lui demanda si elle entendait par "années" les termes "d'années-lumière".

Conférence de presse du 14 octobre 2010 réalisée à l'ONU par le Dr Mazlan Othman, directrice du Bureau des affaires extra-atmosphériques pour l'ONU.

alfredLambremontwebre
Alfred Webre

(interprété et illustré par MR)

 

Posté par mribardiere à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire