F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

11 octobre 2010

Commission des affaires extraterrestres

A Denver, capitale du Colorado, le vote portant sur la création d'une Commission des Affaires Extraterrestres appelée Initiative 300 va passer, prédit un consultant de la ville de Denver.

Dennis J. Gallagher, un ancien conseiller municipal , ainsi qu'un actuel conseiller municipal de la ville de Denver (600 000 habitants recensés en 2006) ont annoncé que le vote portant sur "l'Initiative 300", la création d'une Commission des Affaires Extraterrestres, se tiendrait le 2 novembre 2010 dans la ville de Denver dans le Colorado et qu'elle allait passer. 

Cette information provient d'une interview télévisée exclusive sur Exopolitics TV, de Jeff Peckman, principal promoteur de "l'Initiative 300", que les lecteurs d'Examiner.com peuvent consulter dans l'article ci-dessous.

Vote_YES
 

M. Peckman aborde également deux clés de l'Initiative 300, ainsi que ses perspectives sur ce que l'héritage de deux ans de campagne pour obtenir une Commission des Affaires Extraterrestres à Denver deviendra.

«Je soutiens l'Initiative 300 à créer une Commission des affaires extraterrestres, et j'encourage les gens à voter oui», déclare Véronica Barela, PDG et directrice exécutive de NEWSED, un organisme communautaire de développement majeur.

30% de la population Denver de plus de 18 ans pouvant apporter leurs suffrages sont d'origine latine. Le Denver Post a fait référence à Veronica Barela comme étant «un gage de puissance électorale dans Denver ouest».  NEWSED est également l'organisateur de la célébration de Denver Cinco de Mayo, qui attire environ 300.000 personnes chaque année au Civic Center Park à Denver. "

«Pleinement conscient et du fond du coeur, je soutiens l'initiative de 300 à créer une Commission des affaires extraterrestres et à créer ceci en tant que forme de reconnaissance publique qu'ils [les extraterrestres] existent», explique Michael Newell, ancien officier de police. Michael Newell avait rencontré de façon amicale cinq races extraterrestres dans une période de 24 heures à l'époque du 11 Septembre 2001.

Newell est un ancien agent de l'Armée CID (Division des enquêtes criminelles), un vétéran du Viet Nam, officier de police, et conseiller à la clientèle internationale sur la gestion de la lutte contre le terrorisme, le harcèlement criminel, et la gestion des conflits. Michael Newell a contribué à changer les lois "stalker" et à sauver des vies. Il a été présenté sur CBS News "48 Heures" et a été dénommé «The Real-Life Equalizer". Il a aussi été honoré en tant que «héros du quotidien" par ABC TV affiliée à Channel 7. "

Entrevue avec Jeff Peckman ExopoliticsTV

Regardez l'interview exclusive d'ExopoliticsTV de Jeff Peckman sur le vote portant sur la Commission des Affaires  Extraterrestres de Denver's qui sera votée le 2 novembre 2010 en cliquant ici.

http://www.youtube.com/watch?v=mdfuaF26Y9U

 Cinq raisons de voter oui pour "Initiative 300"
M. Peckman cite cinq raisons principales pour lesquelles les électeurs de Denver devraient voter en faveur de "l'Initiative 300", le 2 novembre 2010.

1 - Une question de bon sens . Plus de 400 personnes issues du gouvernement de l'armée et du monde du renseignement ont témoigné de leur expérience directe, personnelle, de première main avec les ovnis, les extraterrestres, les technologies d'origine extraterrestre, et les opérations de cover-up qui maintiennent ces informations secrètes. [Source: DisclosureProject.org]

2.  "Nous devons faire [divulguer des fichiers relatifs aux engins extraterrestres ] parce que c'est juste ... parce que c'est la loi." déclaration de John Podesta, officiel de l'équipe gouvernementale de Clinton puis d'Obama.

3. Tous les gens ont le droit de savoir concernant les technologies extraterrestres ayant été écartées et qui pourraient être employées pour: soigner les maladies mortelles, obtenir des énergies propres, nettoyer l'environnement, et créer des emplois.

4 -. Sans aucun coût, à l'instar des 80 autres conseils et commissions de Denver, la Commission ne requière aucun financement du budget de la ville.

5 -. Aucun risque - Le conseil municipal de Denver peut abroger la Commission sur ordonnance après six mois.

yeson


Intérêt des médias pour l'initiative du vote Extraterrestre en 2010 à Denver !
Jeff Peckman, coordinateur de l'initiative, a souligné l'intérêt
extraordinaire des médias pour l'initiative du "vote extraterrestre", en annonçant: "Parmi les interviews que j'ai données jusqu'à présent, au cours de la semaine dernière, il y a  eu celui de MSNBC, de C2C, du Los Angeles Times, du New York Times, du Denver Post, de CBS Channel. de 4 in Denver, de Alan Colmes (radio), de Thom Hartmann (radio), de John Gambling (radio WOR in NYC), de WGO (San Francisco radio), et la semaine prochaine de Mancow pour une radio  de Chicago.”

 Peckman poursuit: «Ils possèdent tous une énorme audience. Mais j'ai aussi pris connaissance que ces informations ont été vues et entendues ailleurs, sur ABC, NBC, Fox news. En allumant le téléviseur au hasard, j'ai entendu parler de l'initiative de vote par Anderson Cooper sur CNN, puis de nouveau aux nouvelles de CNN à midi, et hier, un ami de mon père a appelé pour dire qu'il en avait entendu parler par Rush Limbaugh. "

Initiative de vote et divulgation ET (extraterrestre)?
La campagne supplémentaire est d'avis que les électeurs devraient s'exprimer sur la question de la divulgation extraterrestre. Le site de la campagne poursuit, «Il est temps de passer par dessus la tête des élus, en s'adressant directement aux électeurs.
James Madison, le quatrième président américain, a écrit que «Le peuple est la seule légitime source de pouvoir».

Selon le Disclosure Project (projet révélation), plus de 500 "informateurs" qui ont travaillé sur des projets top secret du gouvernement américain témoignent:

• «La NASA supprime les images d'ovnis de ses photos et vidéos avant de les diffuser dans le public alors même que "la recherche" des signes de vie intelligente extraterrestre, peut continuer à recevoir 15 milliards de dollars de financement par an.  [Cela signifie que la NASA a fraudé les contribuables de Denver pour des dizaines de millions de dollars et les contribuables du Colorado pour des centaines de millions de dollars.]

• «Le gouvernement américain a dissimulé des informations sur les phénomènes OVNI E.T / depuis au moins 60 ans comme l'ont confirmé des documents gouvernementaux.

• "Les technologies énergétiques propres d'origines extraterrestres, qui pourraient remplacer les combustibles fossiles, ont également été dissimulées par le gouvernement des États-Unis en utilisant l'argent des contribuables pour protéger les bénéfices de l'énergie fossile combustible.

• «Des milliers de brevets pour l'énergie propre ont été illégalement classifiés pour empêcher le public de les connaître.

• Il a été refusé au Président américain Carter les informations sur les technologies ovni E.T / les énergies propres, par le directeur de la CIA, George H. Bush en 1977.

• «Jusqu'à cinquante-sept espèces d'êtres extraterrestres, qui ont visité la Terre, ont déjà été recensées et elles sont toutes humanoïdes.

• "Au moins 4.000 atterrissages de véhicules extraterrestres ont laissé des traces sur la Terre.

 " Est-il normal que le gouvernement des États-Unis doit décider si et quand vous avez le droit de connaître ces faits?

"Bien sûr que non. C'est la principale raison pour laquelle l'initiative de vote a été développée, afin de créer une Commission des affaires extraterrestres pour la ville et le comté de Denver."

Le gouvernement américain réinvestit dans des programmes SETI

L'initiative de vote de Denver ne semble pas opportune, non seulement parce que l'administration Obama ne montre aucun signe manifeste concernant la reconnaissance d'une présence E.T (extraterrestre) avérée mais aussi à cause du financement du gouvernement des États-Unis consacré au SETI - l'équivalent fonctionnel d'un camouflage (cover-up) de la présence extraterrestre - semble être en augmentation dans cette période cruciale. Selon le Washington Post, la NASA et d'autres agences gouvernementales des États-Unis commencent actuellement en 2009-10, à réinvestir des fonds dans le programme SETI, qui avait perdu le financement fédéral en 1992.

Le programme SETI est basé sur un modèle scientifique développé par Carl Sagan, qui postule qu'il n'y a pas de civilisations extraterrestres dans l'environnement proche de la Terre, et qui utilise des signaux radio dans le but de recevoir une réponse de civilisations lointaines ailleurs dans l'Univers. Selon une source, «Dans une de ses dernières œuvres écrites, Sagan a soutenu que les chances que des vaisseaux spatiaux extraterrestres visitent la Terre sont à peu près nulles.
Toutefois, Sagan pensait plausible que les
préoccupations de la guerre froide aient poussé les gouvernements à induire en erreur les citoyens au sujet des OVNIS, et que «certains rapports et analyses, ainsi que des fichiers volumineux sur la question, aient été rendus inaccessibles au public, qui paie pourtant les factures ...
Il est temps pour les fichiers qu'ils soient déclassifiés et rendus accessibles"
. Sagan avait mis en garde contre des conclusions hâtives sur les données OVNI ayant été supprimées, soulignant qu'il n'y avait aucune preuve solide que des extraterrestres aient visité la Terre, soit dans le passé ou le présent. "
Le programme SETI a fourni une couverture scientifiquement plausible pour les services de Renseignements militaires américains, prolongeant la cover up sur la présence extraterrestre, et pour la communauté universitaire scientifique, soutenant tout autant cette cover up, en conformité avec le
jury Robertson de la CIA des États-Unis en 1953, qui a recommandé que toute mention gouvernementale, universitaire, ou de la part des médias portant sur la présence extraterrestre soit ridiculisée. Le SETI a également réussi à obtenir des dons importants de la part de Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft. En outre, des organismes internationaux tels que le Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique des Nations Unies semblent avoir adopté le modèle SETI pour leur approche de la vie extraterrestre dans l'espace extra-atmosphérique.

Comme le Washington Post l'avait noté en défendant le programme SETI, "basé sur l'équation de Drake", le nombre de civilisations intelligentes devrait être de l'ordre de 1 sur 10 millions d'étoiles.
Bien que ce soit une infime partie, c'est néanmoins un énorme potentiel d'intelligences extraterrestres étant donné l'immensité de l'univers, la Voie Lactée a elle seule est estimée à plus de 100 milliards d'étoiles. Cette fraction explique aussi pourquoi des pionniers de SETI tels que Drake ne sont pas surpris qu'aucun signal n'a été détecté jusqu'à présent.
«Nous avons regardé beaucoup, beaucoup moins de 10 millions d'étoiles depuis 1960, et ainsi nous ne pouvons vraiment pas dire quelque chose de valable encore pour savoir si oui ou non la vie intelligente est là», a déclaré Drake. "Compte tenu de nos capacités d'aujourd'hui, nous pourrions avoir quelque chose d'utile à dire d'une façon ou d'une autre après 25 ans. "

A l'instar d'une question d'interprétation juridique, l'approche SETI pourrait potentiellement être évaluée par une Commission des affaires extraterrestres telle que les électeurs de Denver l'ont approuvé en août 2010 par ce vote:

 TITRE DE VOTE:
"Les électeurs de la ville et le comté de Denver devront-ils adopter une ordonnance d'initiative afin de demander la création d'une Commission des affaires extraterrestres pour aider à assurer la santé, la sécurité et la sensibilisation culturelle des habitants de Denver et des visiteurs par rapport aux rencontres potentielles ou aux interactions avec des êtres
intelligents extraterrestres ou leurs véhicules, ainsi que de financer cette commission avec des subventions, dons et donations? Oui___ Non___

L'alternative au modèle scientifique SETI est le modèle de recherche extraterrestre, qui dispose de preuves solides démontrant une présence extraterrestre actuellement en visite sur Terre, ainsi que la preuve de l'existence de programmes secrets de liaison homme-extraterrestre par le gouvernement américain et des entreprises ayant des intérêts en la matière.

Comment le maire de Denver voit l'initiative de vote E.T

Eric M. Brown, directeur des communications de Denver et le maire John Hickenlooper W., a déclaré: «Nous respectons le processus que nous avons, permettant aux citoyens d'insérer des initiatives sur le bulletin de vote et de laisser les électeurs décider de leur approbation."

 

Rappelons qu'en août 2010, le groupe Extra Campaign, qui militait depuis mai 2009, était parvenu à obtenir les 4000 signatures nécessaires pour inscrire ce « référendum » parmi les votes auxquels seront soumis ses concitoyens le 2 novembre.

 

Cette déclaration elle-même démontre le pouvoir que les initiatives et le référendum possèdent. La déclaration du maire de Denver est respectueuse, et reflète l'autorité des droits pour l'électeur de décider.

 

La décision du bureau du maire Hickenlooper d'émettre une déclaration de soutien est un grand pas en avant contre les abus civiques de 1953 aux États-Unis par le Jury Robertson de la CIA, portée à la connaissance du public dans son discours sur la question de la présence extraterrestre.


alfredLambremontwebre

Alfred Lambremont Webre

interprétation et apports de SG et MR

Posté par mribardiere à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire