F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

18 octobre 2008

Des Présidents de la Maison Blanche et la question OVNI

ATTENTION:
Ce sujet est l'objet d'une mise à jour détaillée en trois volets. Le préemier volet s'intitule : Président Américains et UFO 1ère partie
.

 

Le traitement de la question OVNI à la Maison Blanche

entre 1942 et 2008

 

 

En février 1942, deux mois après l'attaque de Pearl Harbor, le Président Roosevelt (1933-1945) est alerté par la détection d'engins inconnus survolant la cote ouest des Etats Unis. La défense aérienne en état d'alerte ouvre le feu pendant la nuit. Ces ennemis supposés sont au minimum une quinzaine mais ne présentent, étrangement, pas le moindre comportement hostile. Les seuls dégâts que Los Angeles comptera sont de types collatéraux, liés aux débris d'obus ou de balles tirés du sol par la défense aérienne et qui retomberont sur la ville.

 

Le Président Harry Truman (1945-1953) admit publiquement la réalité des OVNI. En 1952, le 12 juillet vers 2H du matin, la capitale des Etats-Unis, Washington DC est survolée 2 fois par des ovnis. Une première fois, la chasse est lancée avec l'ordre de les abattre. Les ovnis s'éloignent et reviennent lorsque les avions se retirent. L'incident se reproduit une semaine plus tard.

Autre émission : le Président Harry Truman est informé début juillet 1947 d'un incident ayant eu lieu dans le Nouveau Mexique. L'affaire de Roswell débute sous les projecteurs des médias qui présentent des témoignages qui émanent de tous les coins du pays. Ce Président est probablement le premier à aborder le sujet OVNI devant le grand public. Le général Robert Broussard Landry qui est à l'époque colonel est chargé de la liaison entre le président et la CIA sur le sujet OVNI avec pour mission de réaliser auprès de lui un rapport tous les trois mois. Ce qu'il prétendit avoir fait jusqu'à ce que le Président quitte la Maison Blanche. 

 

Le Président Dwight Eisenhower (1953-1961) aurait réalisé une observation au début des années 50, alors qu'il se trouvait au large des cotes britanniques. L'objet de couleur bleue serait apparu durant une dizaine de minute. C'est au cours de son mandat que le sujet va apparaitre dans les films et dans les programmes télévisés mais c'est aussi à partir de cette période qu'il commencera a être traité avec la plus haute confidentialité.

 

Le Président John F. Kennedy (1961-1963) avait eu l'occasion lors d'un voyage en bateau d'observer un OVNI de couleur argentée qui descendait mais avait demandé à son entourage d'observer le silence sur cet évènement. Son frère Robert Kennedy était très intéressé par le sujet. JFK passe auprès des ufologues pour avoir été le premier président non informé par les administrations en charges de la question OVNI:

 

 

Le Président Lyndon B. Johnson (1963-1969) d'abord vice-Président durant le mandat de John F. Kennedy, il accéda ensuite à la Présidence à la mort de JFK. Au cours de son mandat des militaires furent soupçonnés d'avoir récupéré et étudié un OVNI qui se serait écrasé en Pennsylvanie, le 1er décembre 1965. La NASA et l'Air Force prendront alors les choses en main et l'affaire s'éteindra sans suite. Toutefois, lorsqu'on cherchent où se situaient les personnalités importantes du gouvernement comme le Président, le secrétaire à la Défense, on s'aperçoit que le Président se trouvait ce jour là dans son ranch Texan. Mais le lendemain matin tous les personnages importants comme le Directeur de la NASA, le gouverneur de l'Etat de Pennsylvanie et les Chefs d'état-major l'avaient rejoint comme pour une réunion en état de guerre. Sans en préciser les raisons, les archives montrent clairement qu'il se passait quelque chose autour du Président le matin après le crash. 

 

Le Président Richard. Nixon (1969-1974) semble avoir été très intéressé par les OVNI. Il est considéré par les ufologues comme ayant eu accès à certaines informations sur le sujet. De très bonnes indications montrent clairement que Richard Nixon envisageait de révéler un certain nombre d'entre-elles. Sous son mandat, des archives militaires sont ouvertes à un auteur/ producteur Robert Emenegger (Bob Emenegger). Bob Emenneger, l'auteur du livre "UFO, Passé, Présent et Futur" est contacté par le parti républicain afin de réaliser une émission de télévision regroupant exclusivement du personnel ayant travaillé pour le gouvernement. L'idée clé de cette émission étant en fait d'obtenir de leur part une révélation sur le sujet OVNI. Evoluant vers des fonctions de Directeur de publicité et Producteur, Bob Emenegger passe pour avoir été un homme important à la Maison Blanche durant le mandat de Nixon. Au milieu des années 70, Emenegger obtient la possibilité de rechercher dans les archives vidéo de la base aérienne de Norton. Là, il est informé qu'un atterrissage a eu lieu à la Base Aérienne de HOLLOWMAN et qu'il a été filmé. Le film a ensuite été envoyé à la Base de Norton, où sont envoyés tous les films. Toutefois, on lui indique que le film n'est accessible qu'avec l'accord du Pentagone, étant donné la sensibilité du sujet. Allant à la rencontre de George Weinbrenner, le commandant du service des technologies étrangères, à la base de Wright Patterson, il réalise que celui n'est pas au courant de l'existence de l'évènement. Perplexe, il revient vers la Maison Blanche, et contacte le chef d'état major qui avait bien entendu quelque chose mais ignorait tout de cette affaire et il ignorait même si le Président en avait eu connaissance. Bob Emenegger n'obtint jamais l'autorisation de voir le film. 

 

 

 

Le Président Gérald Ford (1974-1977) voulait une réponse officielle et que soit réalisée une enquête par le congrès. Il semble ensuite avoir choisi avec précaution des conseillers possédant une compréhension de ce que pouvait représenter la menace potentielle d'une invasion extra-terrestre. C'est au cours de son mandat présidentiel qu'entrera en application la loi F.O.I.A(Freedom Of Information Act) qui permettra au grand public d'obtenir une copie des documents  administratifs, y compris les documents classés secrets  déclassifiés. Après son mandat, il répondra par courrier à un officier des renseignements : "Au cours de ma carrière au congrès en tant que vice-Président et Président J'ai réalisé de multiples demandes d'informations sur les OVNI. Les autorités officielles ont toujours nié en détenir."

 

Le Président Jimmy Carter (1977-1981) avait déclaré avoir réalisé une observation en octobre 1969 et avait promis de déclassifier tout ce qu'il pourrait concernant les affaires OVNI. Il est considéré comme le premier commandant en chef à reconnaître officiellement la réalité des OVNI. Toutefois, il est resté assez discret sur cette observation réalisée en présence d'une dizaine d'autres personnes (vu sur sa déclaration).

 

Le Président Ronald Reagan (1981-1989) et sa femme Nancy ont réalisé 2 observations. La première eu lieu en automobile alors que Ronald Reagan était encore Gouverneur de Californie. Ils se présentèrent sous le choc et en témoignèrent auprès des personnes qui les attendaient chez Lucie Ball (une personnalité du show-business). Mais une autre manifestation se serait produit en 1974:                                 

"- Je me trouvais à bord de mon avion, je regardais par le hublot et j'ai vu cette lumière blanche, raconta-il au journaliste, Norman Miller, chef du bureau du Wall Street Journal.
- Ca se déplaçait en zig-zag. Je suis allé vers le pilote et je lui ai demandé: "Vous avez déjà vu quelque chose comme ça?" Il était choqué et a répondu "non", alors j'ai dit: "Eh bien, suivons-le!" C'était une lumière blanche, claire. Nous l'avons suivie jusqu'aux environs de Bakersfield, puis à notre grande surprise c'est monté très vite dans le ciel. Après l'atterrissage, j'en ai parlé à Nancy."

 

 

 

Ronald Reagan Président des Etats Unis s'exprimant à l'O.N.U :

"...Obsédés par les rivalités du moment, nous oublions souvent tout ce qui unit les membres de l'humanité. Peut-être avons-nous besoin de quelque menace mondiale extérieure afin de prendre conscience de ce lien. Je pense quelquefois que nos différences disparaîtraient très vite si nous devions faire face à une menace extraterrestre. Et pourtant, je vous le demande : une force extraterrestre n'est-elle pas déjà parmi nous ?"

 

 

Une émission évoquant l'attitude du Président Georges H W Bush (1989-1993) concernant le dossier OVNI. Considérant son précédent poste de directeur de la C.I.A, il passe pour avoir été le président le mieux informé de la question. 

 

 

 

Le Président Bill Clinton (1993-2001) déclarant n'avoir été informé d'aucune récupération de vaisseau extraterrestre ni de corps extra-terrestre. Il annoncera juste après que "- Si l'AIR FORCE des Etats Unis a récupéré des corps extra-terrestres, ils ne m'en ont pas parlé non plus. Et je veux savoir !!!"

Webster Hubbel, ancien responsable au ministère de la justice, rapporte dans son ouvrage "Friends in High Places"que Bill Clinton lui annonça la couleur dès le départ : "- Webb, si je te mets à ce poste à la Justice, c'est parce que je veux que tu trouves les réponses à deux questions pour moi. Un, qui a tué JFK? Et deux, y a-t-il des Ovnis?". Clinton était absolument très sérieux.

Recherchant tous les éléments pertinents qu'il pu rassembler, Webster admit ne pas être satisfait des résultats. Le NORAD fut interrogé et l'Air Force lui affirma qu'il n'y avait pas d'OVNI (FATE, Mars 1998). On notera en passant que l'Executive Order 12958 ordonné durant le mandat de Clinton à permis la déclassification de centaines de millions de documents gouvernementaux.

 

 

Voici une déclaration réalisé par John Podesta, le N°2 de la maison blanche secrétaire général entre 1998 et 2001 sous la présidence de Bill Clinton :

- Je pense qu'il est temps d'ouvrir les livres sur les questions qui sont restées dans l'obscurité, sur la question qui concerne les recherches du gouvernement sur les OVNIs. Il est temps de dire réellement la vérité. Nous devons le faire parce que c'est juste. Nous devons le faire parce que le peuple américain est vraiment capable de faire face à la vérité. Et nous devons le faire parce que c'est la loi.

 

Le Président Georges W Bush (2001-2009) a rassemblé l'équipe puissante déjà en vigueur autour de son père afin si l'on en croit les ufologues de pourvoir maintenir le secret demeurant autour de la question OVNI. Dick Cheney, Donald Rumsfeld sont considérées comme étant les personnes se trouvant dans la confidence sur le sujet OVNI.

 

Le Président Barrack Obama(2008-2012) :

Au cours de sa campagne électorale Barrack Obama a refusé de répondre de façon directe aux interrogations qui lui ont été posées sur le sujet des OVNI. Ses réponses ont systématiquement évincé le sujet, affichant par la même occasion son manque d'information. Ces refus multiples doivent aussi être considérés dans le contexte de la pensée dominante aux Etats-Unis. Un intérêt pour ce sujet aurait pu discréditer sa candidature.

 

Rien ne semble avoir attiré son attention sur le sujet OVNI même si les chercheurs américains parlent d'un phénomène inconnu l'ayant survolé, le 1er novembre 2008, quatre jours avant son élection, alors qu'il prononce un discours électoral. Toutefois, On notera que son équipe de transition émane d'un cabinet constitué plusieurs mois avant son élection. Ce cabinet est co-présidé par Monsieur John Podesta.  Cet ancien Secrétaire Général de la Présidence Clinton a, comme nous l'avons montré plus haut, affirmé haut et fort lorsqu'il était le N°2 à la Maison Blanche, que le gouvernement avait le devoir d'ouvrir enfin les dossiers OVNI et de révéler la vérité aux citoyens. Aujourd'hui, de nombreuses personnes espèrent que ce  nouveau Président sera le "disclosure President", c'est à dire le Président de la révélation. Son "YES, WE CAN" s'appliquera-t-il au traitement de la question OVNI, à la reconnaissance officielle des intelligences se situant en amont des manifestations ?

 

Conclusion : Plusieurs Présidents des Etats Unis ont été témoins de manifestations d’Objets Volants Non Identifiés avant ou pendant leurs mandats présidentiels. Aucun d’entre eux ne s’est autorisé à en référer publiquement. Les Présidents américains procèdent à des manœuvres contradictoires sur le sujet OVNI. Certains promettent au grand public la déclassiffication des affaires détenues par les institutions dans le plus grand secret et "oublient totalement le sujet" après leur élection. Certains révèlent à la fin de leur mandat qu’aucune administration publique ne leur a jamais confié la moindre information, malgré leurs multiples requêtes. Certains Présidents semblent enquêter discrètement sur leurs institutions, celles dont ils ont pourtant acquis le commandement suprême, dans le cadre légal de la constitution américaine.

Officiellement, les institutions publiques ne portent aucun intérêt à la question OVNI. Mais cette position se confirme t-elle dans les faits ? Le sujet a-t-il effectivement été évacué ?

Depuis la présentation en 1969 des conclusions du rapport Blue Book,  commandité par l'US Air Force, les OVNI ne sont officiellement plus l'objet d'attentions particulières. Ces conclusions formulées au terme de 17 années d'études, bien que se trouvant en profonde contradiction avec le contenu du rapport, mettront fin à la recherche officielle sur les OVNI aux Etats-Unis.

Pourtant, des années plus tard, de nombreuses déclassifications obtenues par les ufologues persévérants, dans le cadre de la loi F.O.I.A (Freedoom of Information Act), contrediront les positions officielles que prétendent les institutions américaines (Défense, Recherche, Renseignement) non concernées par le sujet OVNI. Les manifestations OVNI sont effectivement étudiées dans le plus grand secret, avec beaucoup de minutie et avec la complicité de compagnies privées opérant pour l'industrie de l'armement. Des "black projects" autour du sujet sont dévoilés, (Project Red Light, Project Looking Glass, Magi Control, Royal Ops, Cosmic Ops). Dans ce contexte de désinformation et de communications contradictoires, les chercheurs américains vont jusqu'à envisager l'existence d'une conspiration au sein même de leurs institutions publiques. Une conspiration pouvant expliquer l'attitude des Présidents, informés de façon sélective, leur permettant ou non, d'accéder aux renseignements sensibles concernant le sujet OVNI. Après tout, les Présidents américains vont et viennent  tandis que les institutions de renseignement demeurent, détenant des informations susceptibles de bouleverser le monde. Devant les conséquences qu'une révélation pourrait produire sur la population et face au manque d'information, le statu quo sur la question OVNI des Présidents américains, serait-il le comportement le plus adéquat ? Quelles qu'en soient les motivations, leur conduite suscite, auprès de nombreuses personnes, de légitimes interrogations sur le fonctionnement démocratique. En supposant que la divulgation soit, depuis les années 40, considérée par les institutions américaines comme prématurée, potentiellement dangereuse et susceptible de conduire à un ethnocide planétaire, il reste impératif  pour les Présidents américains de s'expliquer devant leurs électeurs aussi bien que sur la scène internationale. La raison de leur silence devra en outre présenter une indéniable pertinence, pour éviter qu'il soit éternellement reproché à leurs institutions, à eux-même et par voie de conséquence aux citoyens qu'ils représentent, la dissimulation d'informations fondamentales pour  l'évolution de l'Humanité. Une dissimulation qui pourrait être considérée comme une violation à l'éthique la plus élémentaire et une trahison envers l'espèce humaine. Car ces informations ne peuvent être en aucun cas considérées comme la propriété d'une seule nation, en particulier lorsqu'elles représentent une révélation pour le genre humain dans sa globalité. Faut-il rapprocher l'apparente absence de maîtrise du sujet OVNI des Présidents américains et les interrogations qu'elle suscite, des avertissements très graves que lança le Président Eisenhower au peuple avant de quitter ses fonctions ? L'avenir porte les réponses !


ATTENTION:
Ce sujet est l'objet d'une mise à jour détaillée en trois volets. Le préemier volet s'intitule : Président Américains et UFO 1ère partie
.

Posté par mribardiere à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire