F.E.A

Informations sur les manifestations OVNI et leurs implications sur notre société. Des articles de synthèse, des témoignages, des documents, des vidéos, des enregistrements radio...

05 février 2008

Les OVNI, un argument éléctoral aux Etats Unis.

La vérité sur les OVNI, sera-t-elle, un jour,
un argument électoral aux Etats-Unis ?

 

14% des américains déclarent avoir déjà vu un OVNI, tandis que 34% des américains prétendent y croire. Ces chiffres en augmentation chaque année sont-ils susceptibles d’influer sur les stratégies de communication des candidats à la présidence aux Etats-Unis ? Interrogé à ce sujet à l'occasion du débat Démocrate des candidats à la présidence, Dennis Kucinich reconnait publiquement l'observation qu'il à fait depuis l'habitation de Shirley Mac Laine.






La déclaration du candidat Dennis Kucinich fut ensuite rapportée à Bill Richardson, l’actuel gouverneur du Nouveau Mexique, en lui demandant si la déclarationd'avoir observé un OVNI de la part d'une personne du congrès lui semble une déclaration sensée. Le gouverneur Richardson évoqua alors l'histoire de Roswell et rappela que le gouvernement fédéral des Etats Unis n’est effectivement pas clair sur cette question, que certains documents avaient d’ailleurs été déclassifiés qui expliquaient cela, qu’il ne croyait pas lui-même aux OVNI, mais que ces éléments faisaient partie de l’histoire connue et qu’il s’agissait donc de faits historiques. Il ajouta que Roswell n'est pas forcément une affaire sérieuse mais qu’il faut alors que le gouvernement déclassifie les autres documents concernant cette affaire.






Gouverneur de l’état du Nouveau Mexique Richardson enquêtant sur  l’affaire Roswell.


   



D’autres candidats à la présidence s’expriment sur la question des OVNI : John McCain devant la question de l'observation des OVNI répond par la négative "mais je continue à chercher tout le temps."

Joe Biden répond à Chris Matthews de CNN, "Non, je ne crois pas qu'il y ait des OVNI ».

Le républicain Mitt Romney déclare:" J'ai bien peur de ne pas croire aux extraterrestres visitant la Terre".

Mike Gravel, l’ancien sénator d’Alaska, affirme croire aux OVNI tandis que le républicain Mike Huckabee avait affirmé croire davantage en Dieu que dans les OVNI. Même l'ex-président Jimmy Carter est évoqué lorsque Dennis Kucinich défend la réalité de son observation, rappelant que Jimmy Carter en avait observé un lui aussi, avant de devenir président.






L'un des rares candidats qui n’a pas eu à faire face aux questions portant sur le sujet OVNI est la démocrate Hillary Clinton. Ce qui ne fut d'ailleurs pas très loyal selon Marl Penn le stratège d’Hillary, comparant la facilité des questions qui portaient sur les sujets autour du spatial et ce à quoi Hillary avait été confronté. Cela à d'ailleurs semblé étrange qu’elle ne soit effectivement pas interrogé sur la question des OVNI sachant que le sujet ne lui ai pas inconnu.


Selon le journaliste Billy Cox du Herald Tribune, Il faut se demander si le rythme cardiaque d'Hillary Clinton n'a aps eu un sursaut lorsque Russert lui posa la question de savoir pour quelle raison son mari a demandé aux Archives Nationales que leurs correspondances datant de son mandat à la maison blanche soient classifiées jusqu’en 2012. En effet, Hillary sait qu’un bon pourcentage des fichiers déposés auprès de la bibliothèque Clinton, déclassifiés dans le cadre de la loi FOIA,  révèlerait le rôle des Clinton dans la divulgation des affaires d’OVNI durant leur mandat. Le fait que les Clinton, et en particulier, Bill, portait un grand intérêt dans le sujet des OVNI n’est pas un grand secret dans la communauté des chercheurs spécialisés sur ce sujet. Après tout, il y a plus de 1000 pages de documents provenant du bureau du conseiller scientifique de Clinton qui ont été déclassifiés alors que Clinton était encore en fonction. En outre, Webster Hubbell, un ami proche de Bill Clinton, Procureur Général adjoint au Ministère de la Justice a déclaré dans son livre 1997 "Friends in High Places" que Bill Clinton lui avait demandé de se pencher sur deux points 1) Existe-t-il des OVNI? Et 2) Qui a tué JFK?


Ci-dessous, un document avec Steven Basset, directeur de l’Extraterrestrial Phenomenon Political Action Committee (X-PPAC). Cette organisation développe actuellement une opération de communication grand public, de type lobbying. Rassemblant les votes de milliers de personnes, il utilise cette pression pour interpeler les candidats à la présidence, leur demandant :

- de se positionner sur le sujet des OVNI

    - de présenter devant le congrès les témoignages pour l’instant illégaux et passibles de prison, d’anciens militaires ou fonctionnaires ayant été en contact avec le sujet dans le cadre de leurs fonctions et qui aimerait actuellement témoigner malgré leur devoir  de réserve.


Son objectif principal est de mettre un terme à la rétention réalisée par le gouvernement, concernant les faits qui confirment la présence de formes de vie extraterrestre dans notre monde et pour former un partenariat entre le gouvernement et le public américain, pour créer une position de principe.

Michel Ribardière


Commentaires

Poster un commentaire